Agence QMI

Grenouille menacée: l'APCHQ critique la décision

Grenouille menacée: l'APCHQ critique la décision

David Heurtel.Photo Archives / Agence QMI

Les entrepreneurs du Québec craignent que la décision d'Ottawa de bloquer un projet immobilier de 300 millions $ pour protéger une espèce de grenouille menacée fragilise leur industrie.

«Avec cette décision, le financement des projets sera dorénavant plus difficile», a affirmé par voie de communiqué la semaine dernière un vice-président de l'Association des professionnels de la construction et de l'habitation du Québec (APCHQ), François-William Simard.

Mercredi dernier, une petite grenouille a créé la controverse, lorsque le gouvernement fédéral a annoncé un décret d'urgence pour protéger la rainette faux-grillon, menacée par un projet immobilier à La Prairie, en Montérégie.

L'APCHQ s'explique mal l'approche unilatérale d'Ottawa. L'organisme dit regretter que le décret, qui entrera en vigueur le 17 juillet prochain, ne fasse pas l'objet de consultations.

Le gouvernement fédéral n'a promis aucune compensation financière aux entrepreneurs touchés, même s'ils ont obtenu toutes les autorisations nécessaires et que la loi le permet, déplore l'APCHQ.

«Nous sommes déçus que le gouvernement fédéral ait privilégié la voie du décret d'urgence, a ajouté M. Simard. Il est regrettable que les principaux intervenants dans ce dossier n'aient pas été entendus.»

Selon l'association, il est «essentiel» de protéger l'environnement tout en assurant le développement économique.

«Le projet a suivi toutes les étapes et obtenu toutes les autorisations nécessaires de la municipalité de La Prairie et du ministère québécois de l'Environnement», a insisté M. Simard.

La décision du fédéral a aussi provoqué l'ire de Québec et du maire de La Prairie, la semaine dernière.

Le ministre de l'Environnement du Québec, David Heurtel, a souligné que 83 % du territoire préservé avec le décret fédéral l'était déjà grâce aux soins du gouvernement du Québec.

«Et là, le fédéral arrive et rompt ce genre d'esprit de collaboration, débarque et impose une décision. Ils ont pris cette décision sans travailler dans une optique de développement durable, sans atteindre l'équilibre», a-t-il réagi.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos