Agence QMI

Montréal: les cowboys du taxi contre Uber

Montréal: les cowboys du taxi contre Uber

L'entreprise américaine s'est fait beaucoup d'ennemis en s'installant dans la métropole.Photo Archives / Reuters

MONTRÉAL - Après les policiers de Montréal qui patrouillent en pantalons de camouflage, c'est au tour de certains chauffeurs de taxi de la métropole d'adopter une tenue vestimentaire qui risque de faire jaser.

Ils se sont baptisés les cowboys contre Uber et sont déterminés à mener une lutte acharnée au service de transport illégal.

Pour faire obstacle à ce qu'ils qualifient de «concurrence déloyale», ces chauffeurs sont prêts à poser des gestes assez spectaculaires.

«J'essaie d'imiter les employés de la Ville de Montréal, incluant les policiers, explique Hassan Kattoua, chauffeur chez Hypra Taxi. Ils ont des revendications justes sur leur retraite et nous aussi, notre permis, qui représente notre retraite, est en danger.»

Uber X doit cesser ses activités sur le champ, selon ce regroupement, qui a créé sa propre page Facebook. «Il faut appliquer la loi immédiatement, on ne va pas attendre le projet de loi prévu pour la fin du mois», a insisté M. Kattoua.

L'entreprise américaine s'est fait beaucoup d'ennemis en s'installant dans la métropole.

Quant au code vestimentaire imposé aux chauffeurs de taxi par l'administration Coderre, les cowboys contre Uber n'ont pas l'intention de le respecter.

«Non, je vais plutôt respecter l'ancien règlement, qui était déjà assez sévère, dit-il. L'ouverture de portes, jamais je ne vais accepter cela.»

Le groupe de contestation promet d'autres interventions afin de contrer Uber X. 

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos