Agence QMI

Les agents de bord d'Air Transat demandent la conciliation

Les agents de bord d'Air Transat demandent la conciliation

Photo Archives / Agence QMI

Dernière mise à jour: 12-03-2016 | 13h54

MONTRÉAL - Le syndicat qui représente les 1750 membres du personnel de cabine d'Air Transat demande au gouvernement fédéral d'enclencher un processus de conciliation dans le cadre des négociations qui l'opposent au transporteur aérien.

Selon le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), 18 rencontres de négociations ont eu lieu, sans permettre de parvenir à une entente. Le personnel de cabine est sans contrat de travail depuis septembre 2015.

Les négociations achoppent notamment sur les questions des effectifs à bord, de la durée des quarts de travail et des salaires, a indiqué cette semaine Martyn Smith, président de la Composante d'Air Transat du SCFP, par voie de communiqué. «Dans son offre globale, l'employeur maintient ses demandes de concessions et rejette en grande partie les demandes syndicales», a-t-il précisé.

Le conciliateur sera nommé d'ici deux semaines conformément au délai prévu au Code du travail du Canada, a confirmé samedi le syndicat, s'appuyant sur une réponse du Service fédéral de médiation et conciliation. Le conciliateur aura alors un mandat de 60 jours pour amener les deux parties à une entente.

Du côté du transporteur, on indique que l'étape de la conciliation était prévisible. «Nous avons confiance que celle-ci pavera la voie à une entente», a précisé Michel Lemay, vice-président Affaires publiques de Transat.

En février, Air Transat est parvenue à s'entendre avec ses pilotes de ligne. Ces derniers étaient sans contrat de travail depuis avril 2015.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos