Agence QMI

Le taux de chômage se maintient à 7,6 %

Dernière mise à jour: 11-03-2016 | 14h44

OTTAWA - Le Québec a créé quelques milliers d'emplois en février, mais le bilan depuis le début de l'année demeure mitigé. Statistique Canada a annoncé vendredi que le nombre d'emplois a augmenté de 3400 le mois dernier, soit à peine 200 de plus que ce qui avait été perdu en janvier. Le taux de chômage est ainsi demeuré stable dans la Belle Province, à 7,6 %.

Environ 1600 emplois ont été créés à temps plein, alors qu'environ 2000 travailleurs ont déniché un boulot à temps partiel, en février.

Sur une période de 12 mois, l'économie québécoise compte 16 600 emplois de plus.

«Février 2016 ne passera pas à l'histoire, les données sur l'emploi s'inscrivent dans un mouvement où alternent les hausses et les baisses au Québec depuis quatre mois», a commenté Joëlle Noreau, économiste principale du Mouvement Desjardins.

«L'augmentation de février éclipse donc la réduction de 3200 postes de janvier», a-t-elle poursuivi.

D'une ville à l'autre

Si l'on compare les principales régions métropolitaines québécoises et canadiennes, la région de Québec se démarque avec un taux de chômage de 5,1 % en février, l'un des plus bas au pays.

Dans la région de Montréal, le taux de chômage atteint 8,7 %, et jusqu'à 11 % dans la seule ville de Montréal.

La région de Toronto fait mieux que la métropole québécoise avec un taux de chômage de 7,2 %, de même que celles de Winnipeg (6,4 %) et de Vancouver (6,1 %).

Dans la région de Calgary, où la baisse des cours du pétrole a provoqué de nombreuses pertes d'emploi, le taux de chômage est de 8,4 % en février (contre 7,7 % en janvier).

À l'échelle canadienne

Au pays, 2300 emplois ont été éliminés en février, résultat d'une perte de 51 800 emplois à temps plein et d'une hausse de 49 500 emplois à temps partiel.

Le taux de chômage au Canada a progressé d'un dixième de point de pourcentage pour un troisième mois consécutif, atteignant 7,3 % pour la première fois depuis mars 2013, a noté l'agence fédérale.

La Colombie-Britannique est la seule province qui a enregistré une hausse de l'emploi (+14 000). L'Ontario a perdu 48 900 emplois à temps plein alors que 37 700 emplois à temps partiel ont été créés. Le taux de chômage dans la province voisine a augmenté d'un dixième de point de pourcentage, à 6,8 %.

La chute des cours du pétrole fait mal au pays

Cinquième producteur mondial de pétrole, le Canada continue d'être pénalisé lourdement par la chute des cours du brut.

Les deux principales provinces productrices, l'Alberta et la Saskatchewan, ont respectivement perdu 21 000 et 7800 emplois en février. Le taux de chômage s'est fixé à 7,9 % en Alberta, en hausse d'un demi-point par rapport à janvier, et à 5,9 % en Saskatchewan, en hausse de 0,3 %.

Dans l'ensemble du Canada, l'emploi a régressé dans les secteurs des soins de santé, de l'enseignement et des ressources naturelles.

Le secteur de la construction a toutefois accru sa main-d'œuvre, de même que celui des services aux entreprises et des services relatifs aux bâtiments.

L'emploi a progressé chez les hommes de plus de 55 ans (+18 000 par rapport à janvier), tandis qu'il a été stable chez les femmes de cette tranche d'âge. Le chômage a progressé de 0,6 % chez les 25-54 ans, tous sexes confondus, a par ailleurs relevé Statistique Canada.

-Avec AFP

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos