Agence QMI

Desjardins s'installera dans la tour du Stade olympique

Dernière mise à jour: 07-03-2016 | 16h47

MONTRÉAL - Près de 1000 employés de Desjardins travailleront dans la tour du Stade olympique, à Montréal, à compter de 2018.

L'institution financière a confirmé lundi la signature récente d'un bail de 15 ans avec la Régie des installations olympiques (RIO).

Les 1000 employés, qui travaillent pour la division AccèsD, occuperont sept étages de la tour, soit une superficie de plus de 14 000 mètres carrés. Cela représente environ 80 % de l'espace disponible.

La RIO a confirmé par communiqué qu'il s'agit de son premier locataire, près de 30 ans après le parachèvement de la tour inclinée.

«Une entente de cette envergure avec une organisation aussi solide que le Mouvement Desjardins constitue une excellente nouvelle pour la revitalisation de ce secteur de l'Est de Montréal», a mentionné la ministre du Tourisme, Julie Boulet.

Un total de 43,5 millions $ sera nécessaire pour «livrer un bâtiment de base au nouveau locataire».

Le montant a été octroyé sous forme de prêt l'automne dernier par le gouvernement du Québec et sera remboursé grâce aux revenus de location, a spécifié la RIO.

Des bureaux mieux adaptés

Desjardins a indiqué que les futurs espaces de travail seront aménagés en tenant compte de la forte croissance des services AccèsD, puisque l'entreprise anticipe la création d'environ 500 nouveaux emplois au cours des prochaines années.

La tour permettra à terme l'installation de 1400 postes de travail, en plus d'espaces collectifs, de repos et de formation, une cuisine, une cafétéria, un endroit pour les vélos, des douches et des zones extérieures aménagées.

Les travaux seront réalisés d'octobre 2017 à juin 2018. Les employés intégreront graduellement la tour dès le deuxième trimestre de 2018 pour y être complètement installés au cours de l'été.

Les pourparlers concernant cette entente avaient commencé à l'automne 2014.

À la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, la nouvelle est vue comme une bouffée d'air frais pour ce secteur de la métropole.

«Ce projet constitue un geste majeur pour faire des installations olympiques un site privilégié pour le développement économique de l'est de la ville. La tour du stade, qui était déjà une attraction touristique, devient encore davantage un actif économique. La RIO engrangera certes des revenus supplémentaires, mais en plus, tous les commerçants de ce secteur de Montréal profiteront d'une clientèle plus nombreuse et plus stable durant les 12 mois de l'année», a dit Michel Leblanc, président et chef de la direction de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos