AFP

Le plus jeune milliardaire d'Australie fait faillite

Le plus jeune milliardaire d'Australie fait faillite

Nathan Tinkler.Photo Archives / Reuters

SYDNEY - En tout juste cinq ans, le baron du charbon Nathan Tinkler est passé du statut de plus jeune milliardaire d'Australie à la déclaration de faillite, après avoir renoncé à faire appel d'une décision de justice.

Ce personnage haut en couleurs a dépensé des millions de dollars en clubs sportifs et en chevaux de courses, s'attirant quelques ennemis au passage.

Il a présenté ses excuses jeudi à ses créanciers et à sa famille, tout en déclarant aux médias australiens: «J'entends sauter les bouchons de champagne» de la part de ceux qu'il aurait pu froisser au cours de son ascension.

L'homme de 40 ans a fait ses premières armes dans l'industrie minière comme électricien. Puis, il a construit sa fortune sur une série de contrats charbonniers avisés: en 2011, il était en tête de liste des jeunes gens les plus riches d'Australie, avec une fortune personnelle estimée à 1,13 milliard de dollars australiens (1,1 milliard $).

Son immense fortune lui avait permis d'entrer au capital de deux franchises sportives, le club de rugby Newcastle Knights et le club de soccer Newcastle Jets, ainsi que s'offrir un étalon pur-sang.

Mais les cours du charbon ont dégringolé et le jeune homme, qui avait quitté Newcastle, sa ville natale au nord de Sydney pour s'établir à Singapour en 2012, s'est retrouvé sous pression.

En 2014, il avait revendu les Knights et son empire équestre - écuries et élevages de chevaux de course -, perdant les Jets l'année suivante.

C'est une dette de 2,25 millions de dollars américains contractée pour un jet privé qui l'a envoyé devant la Cour fédérale, saisie par un créancier, GE Commercial. Le 9 février, la Cour a ordonné la mise sous séquestre de ses biens, jugement devenu définitif cette semaine, l'ancien milliardaire n'ayant pas fait appel.

«Je voudrais présenter mes excuses à mes créanciers et à ma famille», a-t-il déclaré au Sydney Morning Herald, ajoutant qu'il aurait peut-être davantage de succès en se lançant dans l'écologie anticharbon.

«Je deviendrais peut-être militant, et alors, je serais pleinement soutenu par le gouvernement et la presse et je n'aurais aucune responsabilité».

«J'entends sauter les bouchons de champagne à l'arrière plan», a-t-il dit au Newcastle Herald.

L'administrateur de biens John Melluish a dit à l'AFP que l'ancien magnat n'avait déclaré qu'une propriété immobilière et une somme «négligeable» en banque.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos