Agence QMI

Le Québec, huitième paradis mondial de l'industrie minière

Le Québec, huitième paradis mondial de l'industrie minière

Photo Fotolia

MONTRÉAL - Le Québec est au huitième rang des dix meilleurs endroits au monde pour l'exploration et l'exploitation minière, mais a perdu un peu de son attrait.

Dans son classement annuel pour 2015, l'Institut Fraser place le Québec au huitième rang des meilleures «juridictions» pour les opérations de l'industrie minière. Il s'agit d'un léger recul de deux places comparativement à 2014.

C'est l'État de l'Australie-Occidentale qui occupe la tête du classement, tout juste devant la Saskatchewan.

La province de l'Ouest demeure au deuxième rang, tout comme l'an dernier. Le Nevada et l'Irlande viennent ensuite.

Le Québec a occupé le premier rang du classement de 2007 à 2010, ce qui faisait dire à plusieurs que la province était trop généreuse à l'endroit des géants de l'industrie minière. Depuis, le régime minier et les redevances ont été revus, ce qui a notamment fait reculer le Québec jusqu'au 18e rang du classement Fraser en 2012.

Parmi les facteurs qui affectent le classement québécois, les auteurs citent le long processus d'approbations environnementales, l'arrêt des activités d'exploration de l'uranium ainsi que des incertitudes concernant les relations avec les Premières nations.

Au Canada, outre la Saskatchewan, toutes les «juridictions» du pays se retrouvent plus loin au classement.

«Éviter que la situation continue de se détériorer»

L'Association minière du Québec a réagi, mardi, au classement de l'Institut Fraser en soutenant que «des gestes doivent être rapidement posés pour éviter que la situation continue de se détériorer».

«Si les sociétés minières ne réussissent pas à intéresser les investisseurs à développer des projets au Québec, ces projets verront le jour ailleurs dans le monde, avec les conséquences que l'on peut imaginer pour la prospérité socioéconomique du Québec et des régions», a déclaré l'Association.

L'industrie minière représente des investissements de 3 milliards $, une moyenne de 710 millions $ versés au gouvernement du Québec annuellement ainsi que 45 000 emplois directs et indirects, a souligné l'Association minière du Québec.

Aussi sur Canoe.ca:


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos