Agence QMI

Le PIB réel du Canada en hausse de 1,2 % en 2015

OTTAWA - Le PIB réel du Canada a augmenté de 1,2 % en 2015, «un taux correspondant à environ la moitié de celui enregistré l'année précédente».

Selon Statistique Canada, la diminution de la formation brute de capital fixe des entreprises a limité la croissance économique.

La demande intérieure finale a augmenté de 0,5 % en 2015.

«Le revenu intérieur brut réel a diminué de 1,1 %, après avoir progressé de 2,0 % en 2014», a-t-on indiqué.

Les termes de l'échange du Canada ont diminué de 6,9 %, après avoir subi une baisse de 1,3 % en 2014.

«La baisse des prix du pétrole a contribué au fléchissement de l'ensemble des prix des exportations (-3,1 %), alors que la dépréciation du dollar a joué un rôle dans l'augmentation des prix des importations (+4,1 %). En conséquence, le prix implicite du PIB a diminué de 0,5 % en 2015, ce qui représente la première baisse depuis 2009», ont expliqué les statisticiens du gouvernement fédéral.

La formation brute de capital fixe des entreprises a diminué de 4,8 % en 2015, après avoir enregistré cinq augmentations annuelles consécutives.

«La baisse est principalement attribuable au recul de l'investissement des entreprises en ouvrages non résidentiels (-12,7 %)», a-t-on indiqué.

Les dépenses de consommation finale des ménages ont progressé de 1,9 % en 2015 après avoir enregistré une hausse de 2,6 % en 2014.

Les exportations de biens ont augmenté de 3,4 % en 2015, tandis que celles de services se sont accrues de 0,9 %.

Globalement, les exportations ont progressé de 3 %, alors que les importations ont augmenté légèrement de 0,1 %.

«La rémunération des salariés (en termes nominaux) a augmenté de 2,6 % en 2015, ce qui représente la hausse la plus faible depuis 2009», a souligné Statistique Canada.

L'excédent d'exploitation brut des sociétés a chuté de 5,5 % en raison du recul des prix du pétrole en 2015.

Le revenu disponible des ménages a augmenté de 3,9 % en 2015, ce qui correspond à un taux de croissance supérieur au taux de 3 % enregistré l'année précédente.

«L'accélération de l'augmentation du revenu disponible des ménages et le ralentissement de la croissance des dépenses de consommation finale des ménages se sont traduits par une augmentation du taux d'épargne des ménages, celui-ci étant passé de 4,2 % en 2014 à 4,4 % en 2015», ont fait remarquer les analystes du gouvernement fédéral.

Le PIB pour l'ensemble des industries croît aussi

Le PIB du Canada pour l'ensemble de ses industries a augmenté de 0,5 % en 2015, selon les chiffres désaisonnalisés de Statistique Canada.

De décembre 2014 à décembre 2015, les industries productrices de biens ont reculé de 2,2 %, alors que les industries de services ont crû de 1,7 %.

D'autres agrégations de Statistiques Canada montrent que, en 2015, la production industrielle a diminué de 2,1 % et que le secteur de l'énergie s'est replié de 2,6 %.

Le secteur public canadien a connu une croissance de 1,2 % en 2015, alors que le secteur des technologies de l'information et des communications a progressé de 0,3 %.

Statistique Canada a également fourni des données sur le mois de décembre 2015, durant lequel le produit intérieur brut du Canada s'est accru de 0,2 %.

Les secteurs de la fabrication et du commerce de gros ont augmenté en décembre, tandis que le commerce de détail, l'extraction minière, l'exploitation en carrière et l'extraction de pétrole et de gaz, de même que les services publics, ont enregistré des «baisses importantes».

La production manufacturière a augmenté de 1,1 % en décembre, la fabrication de biens durables ayant progressé de 1 % et celles de biens non durables de 1,1 %.

Le commerce de gros a crû de 1,8 % en décembre 2015 et la plupart des sous-groupes ont affiché une croissance; en revanche, le commerce de détail a diminué de 1,8 % en raison de la faiblesse de presque tous les sous-groupes de commerce, a signalé Statistique Canada.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos