Carl Renaud
Agence QMI

Radio-Canada vend sa maison

Radio-Canada vend sa maison

La société d'État a confié le mandat aux courtiers Avison Young et Brookfield. Photo Archives / Agence QMI

Carl Renaud

MONTRÉAL - Après une longue réflexion, Radio-Canada a décidé de vendre sa tour du boulevard René-Lévesque, à Montréal. L'immeuble a été mis en vente la semaine dernière.

La société d'État a confié le mandat aux courtiers Avison Young et Brookfield. Les acheteurs potentiels ont jusqu'au milieu du mois de mars pour manifester leur intérêt pour le bâtiment inauguré en 1973.

Avison et Brookfield cherche un acquéreur pour la tour de 1,3 million de pieds carrés et pour le terrain sur lequel elle est érigée. La propriété vaut près de 104 millions $, selon le rôle d'évaluation de la Ville de Montréal.

Dernièrement, la SRC a sollicité des offres auprès de sociétés immobilières pour trouver des locaux de 400 000 pieds carrés dans le centre-ville de Montréal, où elle pourrait déménager son siège social.

Le diffuseur aurait de l'intérêt pour des immeubles existants ou à construire. Mais, selon des courtiers consultés par la chaîne Argent de TVA, il y a peu de locaux aussi vastes actuellement en location dans le centre-ville.

«La Maison de Radio-Canada ne répond plus à nos besoins. Elle est trop grande et ne permet pas d'aménager des aires de travail ouvertes et optimales», a expliqué Marc Pichette, directeur des relations publiques de la société d'État.

«En plus, nous devons débourser 20 millions $ par année pour l'entretien», a-t-il ajouté. Le déficit des travaux d'entretien accumulés se chiffre actuellement à 170 millions $.

«Quand les coûts d'entretien différés sont aussi élevés, il est préférable de déménager et de laisser les lieux à un promoteur qui va faire du redéveloppement», a commenté Andrew Maravita, directeur de Colliers au Québec.

Une quinzaine de propositions

Avison Young a obtenu une quinzaine d'offres de différents groupes immobiliers qui pourraient accueillir la SRC. Toutefois, la société envisage toujours une autre possibilité, celle de s'établir dans un nouveau complexe, qui serait construit sur son site actuel, par le futur propriétaire.

«Tous les scénarios sont encore possibles, en incluant la rénovation de la tour, même si l'option est de loin la moins favorisée. Nous devrions être en mesure d'annoncer notre décision l'automne prochain quand le dossier final aura été soumis au conseil d'administration et au Conseil du trésor», a indiqué Marc Pichette.

Des experts consultés par la chaîne Argent soutiennent que le terrain de la SRC devrait attirer des promoteurs. Cependant, comme le marché de la copropriété est moins faste que dans le passé, il serait avantageux que le diffuseur public devienne locataire. 

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos