Ameli Pineda
Agence QMI

Taxe commerciale à Montréal: un nouveau calcul demandé

Taxe commerciale à Montréal: un nouveau calcul demandé

Luc Ferrandez, chef de Projet Montréal. Photo Archives / Agence QMI

Ameli Pineda

MONTRÉAL - Montréal doit corriger sa façon de taxer les commerçants, dit Projet Montréal qui demande à la Ville de profiter des travaux sur la fiscalité pour élaborer une nouvelle méthode de calcul.

Selon des données compilées par l'opposition officielle, les commerçants des quartiers centraux sont désavantagés avec l'actuelle méthode de calcul.

Celle-ci se base uniquement sur la valeur de la propriété.

«Une Rôtisserie St-Hubert dans un quartier central paie ses taxes jusqu'à 23 fois plus cher au mètre carré qu'une même succursale dans un arrondissement plus éloigné, comme Rivière-des-Prairies», a déploré Luc Ferrandez, chef de Projet Montréal.

M. Ferrandez souhaite que le nouveau comité sur la fiscalité municipale non-résidentielle se penche sur de nouvelles façons de calculer cette taxe.

Rappelons que l'administration du maire Denis Coderre a mis sur pied ce comité pour faire un état de la situation des commerces de la métropole.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos