Louis Gagné
Agence QMI

Garderies: l'AQCPE accepte de rencontrer le ministre Proulx

Garderies: l'AQCPE accepte de rencontrer le ministre Proulx

Le ministre de la Famille, Sébastien Proulx. Photo Archives / Agence QMI

Louis Gagné

Dernière mise à jour: 09-02-2016 | 16h51

QUÉBEC - Même si le ministre de la Famille, Sébastien Proulx, s'est réjoui que l'Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) ait accepté de le rencontrer, leur tête-à-tête pourrait bien se transformer en dialogue de sourds.

M. Proulx a réitéré mardi qu'il n'entendait pas reculer sur l'effort de 120 millions $ qui a été demandé au réseau des services de garde éducatifs subventionnés. Or, l'AQCPE a fait savoir de son côté qu'elle entendait poursuivre ses moyens de pression, qui pourraient mener à des journées de fermeture, tant que le gouvernement n'aura pas renoncé à ses coupes.

«On est prêt à écouter ce que le ministre a à nous dire, mais on poursuit en parallèle la mobilisation», a indiqué à l'Agence QMI la conseillère principale aux communications de l'AQCPE, Roxane Fafard.

L'effort budgétaire de 120 millions $ demandé aux centres de la petite enfance et aux garderies subventionnées inclut la coupe récurrente de 74 millions $ qui a été imposée en 2015-2016 ainsi qu'une nouvelle compression de 46 millions $ pour l'année 2016-2017.

Sébastien Proulx a soutenu que le montant de 46 millions $ ne devait pas être perçu comme une coupe, mais «comme des sommes qu'on va réaménager dans le financement des CPE et des garderies pour faire en sorte de changer les règles budgétaires».

Le ministre a rappelé qu'il s'était entendu avec trois des quatre associations de CPE et de garderies privées subventionnées sur les nouvelles modalités de financement du réseau.

Même s'il n'a pas l'intention de reculer sur les compressions de 120 millions $, M. Proulx a laissé entendre qu'il était prêt à bonifier l'entente qu'il a conclue avec le Conseil québécois des services de garde éducatifs à l'enfance, le deuxième principal regroupement de CPE de la province.

«La rencontre avec l'AQCPE, c'est la première étape. On s'assoit, on présente l'entente, on discute, on évacue les choses qui pour eux ne sont pas claires et on espère qu'on va pouvoir travailler à la bonifier parce que je vous rappelle qu'un jour ou l'autre, le gouvernement va déposer des règles budgétaires», a déclaré le ministre de la Famille.

- Avec la collaboration de Marc-André Gagnon

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos