Régys Caron
Agence QMI

Personne ne peut arrêter Uber, dit Philippe Couillard

Personne ne peut arrêter Uber, dit Philippe Couillard

Uber est arrivé sur le marché avec une nouvelle application technologique qui ne peut être éliminée, selon Philippe Couillard. Photo Archives / AFP

Régys Caron

QUÉBEC - Personne ne peut arrêter Uber et le gouvernement du Québec n'a d'autre choix que de s'assurer que l'entreprise respectera les mêmes règles que celles imposées à l'industrie du taxi, a signifié jeudi matin le premier ministre Philippe Couillard.

Uber est arrivé sur le marché avec une nouvelle application technologique qui ne peut être éliminée, a indiqué le chef du gouvernement à l'ouverture du caucus préparatoire des députés libéraux en vue de la session parlementaire qui s'ouvrira le 9 février.

«Historiquement, tout mouvement qui a cherché à arrêter un développement technologique a échoué», a plaidé M. Couillard.

Les chauffeurs d'Uber vont donc continuer à œuvrer dans l'illégalité, le temps que le gouvernement tienne la commission parlementaire promise par le ministre des Transports, Jacques Daoust, et adopte une loi imposant des règles pour tous.

«On doit s'asseoir avec les chauffeurs de taxi, qu'on veut traiter équitablement, avec les autres partenaires pour voir comment on va encadrer ce milieu-là de façon équitable.»

Les chauffeurs de taxi doivent assumer «une foule de dépenses» dont l'achat de permis et d'assurances qu'Uber n'a pas à payer, ce qui rend la situation inéquitable, reconnaît Jacques Daoust.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos