Denise Proulx
Agence QMI

Portrait de Dominique Anglade, ministre de l'Économie

Portrait de Dominique Anglade, ministre de l'Économie

Elle possède la réputation d’être ambitieuse, dynamique et surdouée.Photo Agence QMI

Denise Proulx

MONTRÉAL - La nouvelle ministre de l'Économie, Dominique Anglade, détient une importante expérience dans le milieu des affaires. Elle possède la réputation d'être ambitieuse, dynamique et surdouée, ayant réussi à faire sa place parmi les grandes entreprises de ce monde.

Avant de devenir députée du comté de Saint-Henri-Sainte-Anne, en novembre dernier, Dominique Anglade était présidente-directrice générale de Montréal International, un poste qu'elle occupait depuis deux ans.

Cet organisme fait du démarchage pour attirer des investisseurs étrangers et des organisations internationales dans la région métropolitaine. Lors de sa nomination, elle n'avait pas caché son ambition pour attirer des investissements dépassant 1 milliard $ au Québec.

Auparavant, Dominique Anglade avait travaillé pendant sept ans, de 2005 à 2012, chez McKinsey, une firme canadienne de consultants en gestion des affaires active dans les villes de Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver. Elle y a, notamment, œuvré au redressement d'entreprises en difficultés.

La nouvelle ministre, âgée de 41 ans, est mère de trois enfants. Elle a amorcé sa carrière à l'âge de 22 ans chez la multinationale Procter & Gamble et Nortel où elle a été rapidement promue chef d'un département d'opérations, dirigeant plus d'une centaine d'employés.

De 2000 à 2004, elle a travaillé chez Nortel Networks où elle s'est occupée de la gestion stratégique de la chaîne d'approvisionnement et des prévisions globales de marché. Par la suite, Dominique Anglade est devenue la directrice des affaires externes et gouvernementales.
Une préparation de haut niveau

Mme Anglade détient un MBA de HEC Montréal et un baccalauréat en génie industriel de l'École polytechnique de Montréal.

Plusieurs observateurs du milieu estiment qu'elle est dotée d'une énergie remarquable et que son désir de réussite trouve son origine dans son milieu familial, cultivé et engagé.

Le site du Parti libéral du Québec souligne que Dominique Anglade a été très impliquée dans le milieu communautaire pendant une vingtaine d'années. Elle a siégé au conseil d'administration de plus d'une quinzaine d'organisations, dont Centraide et la Fondation de l'Hôpital Sainte-Justine. Mme Anglade est aussi la cofondatrice de la fondation KANPE, qui accompagne les familles haïtiennes vers l'autonomie financière. En créole, Kanpe se traduit par «se tenir debout».

Mme Anglade a reçu plus de 25 distinctions, telle que la Bourse Émérite Desjardins, remise au lauréat des MBA du Québec. L'Ordre des ingénieurs du Québec a également reconnu sa contribution exceptionnelle dans la profession par son engagement social.

Rappelons que Dominique Anglade, née en 1974, est la fille d'un des fondateurs de l'UQAM, Georges Anglade, un homme politique, écrivain et géographe d'origine haïtienne. Sa mère, Mireille Neptune, était diplomate, auteure et professeure de français. Tous deux sont décédés lors du tremblement de terre qui a dévasté Port-au-Prince, en Haïti, le 12 janvier 2010.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos