Agence QMI

Edmonton devient la première ville canadienne à autoriser Uber

Edmonton devient la première ville canadienne à autoriser Uber

Photo Archives / Edmonton Sun / Agence QMI

EDMONTON - La capitale de l'Alberta est devenue, mercredi soir, la première ville canadienne à adopter un règlement favorable à l'implantation du service de covoiturage d'Uber, a rapporté le quotidien Edmonton Journal.

Depuis l'arrivée d'Uber à Edmonton en décembre 2014, la Ville avait déjà tenté d'obtenir une injonction de la cour pour forcer l'entreprise à cesser ses activités, sans succès. De nombreux chauffeurs ont également reçu des amendes.

Le nouveau règlement, adopté par huit conseillers contre quatre, vient donc clarifier le statut de l'entreprise. Notamment, les chauffeurs d'Uber devront charger un prix minimum de 3,25 $ par course, montant qui pourra être révisé dans six mois.

«Je ne crois pas que nous jetons les chauffeurs de taxi en pâture aux loups. L'industrie du taxi demeure la seule pour laquelle il est autorisé de héler un véhicule dans la rue ou au téléphone», a indiqué le conseiller municipal Scott McKeen.

Le représentant de l'Association du taxi d'Edmonton, Dawinder Deo, a accusé le coup. «Comment les chauffeurs de taxi vont survivre dans cette industrie? Nous n'en savons rien», a-t-il souligné.

Malgré l'adoption du règlement, l'entreprise californienne n'est pas encore tirée d'affaire. Si elle veut opérer en toute sérénité à Edmonton, elle doit encore se munir d'assurances reconnues par l'Alberta avant le 1er mars.

:encart::



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos