Agence QMI

Mine Arnaud: craintes pour l'avenir du projet

Mine Arnaud: craintes pour l'avenir du projet

Mine Arnaud est un projet de 800 millions $ qui doit créer plus 300 emplois s'il se concrétise. Photo Archives / Agence QMI

SEPT-ÎLES - Les réactions sont nombreuses 24 heures après l'annonce de la suspension des travaux d'ingénierie du projet de Mine Arnaud à Sept-Îles, sur la Côte-Nord.

Investissement Québec a confirmé jeudi devoir concentrer ses efforts à la recherche de partenaires stratégiques et opérationnels.

Une firme internationale a été retenue pour la soutenir dans ses démarches.

Certains estiment que cette décision signifie l'arrêt de mort du projet.

La réaction la plus négative est venue de la coalition Québec meilleure mine qui a toujours mis en doute ce projet. L'organisme réclame une enquête publique pour faire la lumière sur ce projet, étant donné qu'une bonne partie des 30 millions $ investis proviennent des fonds publics.

«Ça vient confirmer ce qu'on dit depuis le début, ce projet-là est un échec, c'est un canard boiteux», a commenté Dominique Bernier de la coalition Québec meilleure mine.

La députée de Duplessis, Lorraine Richard, maintient elle aussi que c'est un projet qui ne tient pas la route.

Les différents intervenants économiques de la Côte-Nord en faveur du projet de Mine Arnaud maintiennent quant à eux que le projet est bon.

Le président de Développement économique Sept-Îles, Luc Dion, qui travaille sur ce projet depuis plus de 20 ans, ne veut pas baisser les bras. Selon lui, il faut faire preuve de patience.

«Il y a une crise internationale au niveau des ressources, c'est ce qui fait que l'économie se contracte et que le projet est plus difficile», a-t-il dit.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos