Agence QMI

Investissement Québec: les projets financés bondissent

Investissement Québec: les projets financés bondissent

Pierre Gabriel Côté, PDG d'Investissement Québec.Photo Archives / Agence QMI

QUÉBEC - La valeur des projets d'investissement appuyés par Investissement Québec (IQ) a bondi de plus de 50 % pour atteindre 6,8 milliards $ pour l'exercice 2014-2015. La valeur des projets d'investissement appuyés par Investissement Québec (IQ) a bondi de plus de 50% pour atteindre 6,8 milliards $ pour l'exercice 2014-2015.

Il s'agit d'un seuil jamais atteint auparavant, a souligné mercredi Pierre Gabriel Côté, pdg d'Investissement Québec, à l'occasion du dépôt du rapport annuel d'activités d'IQ à l'Assemblée nationale.

Pour cet exercice terminé le 31 mars dernier, IQ a engagé 935 millions $ dans 1272 projets, contre 1 milliard $ pour 1312 projets l'année précédente. Les projets doivent créer ou sauvegarder près de 7000 emplois sur une période de trois ans.

Selon l'organisation, la baisse du nombre de projets reflète le contexte économique du Québec.

«Malgré une légère croissance de l'économie, bon nombre d'entreprises restent réticentes à lancer de nouveaux projets d'investissement et à embaucher des travailleurs. Cette tendance est particulièrement marquée dans le secteur minier, qui subit l'influence du recul des prix des métaux», a affirmé IQ dans son rapport annuel d'activités.

La valeur des interventions dans le secteur minier a atteint 116 millions $, en forte baisse par rapport à 372 millions $ à l'exercice précédent, observe-t-on.

Les prêts ont représenté 51 % de la valeur du financement autorisé et les garanties de prêts 13 %. Les petites et moyennes entreprises ont principalement bénéficié de cette forme de financement, de même que les coopératives et les entreprises d'économie sociale.

Les financements sous forme de prise de participation au sein de moyennes et grandes entreprises ont représenté 247,1 millions $.

Des contributions financières non remboursables de 39 millions $ ont été autorisées dans le cadre du Programme des immigrants investisseurs pour l'aide aux entreprises et une somme de 50 millions $ a été engagée dans la capitalisation de deux fonds de capital de risque.

Investissement Québec a aussi contribué à la réalisation de 62 projets d'investissements étrangers. Ces investissements, qui représentent une valeur de 1 milliard $, devraient entraîner la création ou la sauvegarde de plus de 3450 emplois.

Des profits plus que doublés

Le rapport annuel présente aussi les résultats financiers d'IQ.

Les profits nets se sont élevés à 96 millions $, ce qui est plus du double des résultats nets de 38 millions $ de l'exercice précédent. IQ explique la performance principalement par des provisions moindres pour pertes sur placements.

Le chiffre d'affaires d'IQ a aussi augmenté, passant de 477,3 millions $ à 536,2 millions $.
À la fin de mars, le portefeuille global des investissements d'IQ se chiffrait à 3,8 milliards $, dont 1 million $ sous forme de prêts. Ces investissements ont été réalisés au sein de plus de 2600 entreprises.

La CAQ déplore le recul du nombre d'emplois créés

Les projets d'investissements d'entreprises soutenus par Investissement Québec au cours du dernier exercice vont permettre de créer ou de sauvegarder 20 % moins d'emplois que l'année précédente, a déploré jeudi la Coalition Avenir Québec (CAQ).

Les projets financés au cours de l'exercice de 2014-2015 vont permettre d'assurer ou de maintenir 6983 emplois sur une période de trois ans, en baisse comparativement à 8764 emplois au cours de l'exercice précédent.

«Notre principal outil économique pour créer des emplois de qualité, c'est Investissement Québec. Le premier ministre doit savoir que c'est par la création d'emplois de qualité qu'on va créer de la richesse et qu'on va pouvoir assurer la pérennité de nos services en santé et éducation, a commenté par voie de communiqué le chef de la CAQ, François Legault. Or, nous avons vu le résultat de la première année du nouveau gouvernement libéral: 20 % d'emplois en moins créés et retenus par Investissement Québec. C'est inacceptable.»

Le portrait est encore plus sombre sur une période de cinq ans, a ajouté M. Legault, puisque les emplois créés et sauvegardés par les projets auxquels Investissement Québec a accordé un financement ont diminué de 82 %.

Le chef caquiste a appelé à une meilleure utilisation d'Investissement Québec pour relancer l'économie de la province.

«Il faut plancher sur un scénario qui permettra à Investissement Québec de pleinement contribuer au développement économique», a souligné M. Legault.

Aussi sur Canoe.ca:



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos