Agence QMI

Les Panthers demandent de l'aide

Après la saga des Coyotes de l'Arizona l'an dernier, c'est maintenant au tour des Panthers de la Floride de demander une aide financière à la Ligue nationale de hockey.

Il s'agit d'un soutien vu d'un mauvais oeil par les résidents du comté de Broward, en Floride, propriétaire de l'amphithéâtre où évoluent les Panthers.

D'ailleurs, la mairesse et commissaire de la région, Barbara Scharief, envisage la possibilité de se départir de la concession.

Jamais dans l'histoire de l'équipe n'y a-t-il eu aussi peu de spectateurs dans le BB&T Center.

À titre d'exemple, seulement 7311 partisans s'étaient déplacés pour un récent duel entre les Panthers et les Sénateurs d'Ottawa.

Une situation précaire

Ce n'est pas un secret de Polichinelle, la concession perd de l'argent.

Les propriétaires Vinnie Viola et Doug Cifu ont demandé aux dirigeants du comté de Broward d'alléger de 78,5 millions $ sur quatre ans leur contribution à la dette de l'amphithéâtre.

«Nous étudions présentement toutes nos options, a indiqué Mme Sharief à la chaîne TVA Sports. L'aréna est financé par les taxes du tourisme hôtelier. Plusieurs citoyens se révoltent à l'idée d'aider financièrement la concession.

«Nous avons proposé de les aider moyennant un plus grand partage des revenus, mais je ne crois pas que ce soit une option envisageable pour eux.»

Une étude a donc été commandée par le comté pour savoir si l'aréna serait rentable sans la présence d'une équipe sportive.

«L'étude nous dira si le fait d'alléger leur fardeau financier est profitable pour nous», a précisé la mairesse.

Québec n'est pas une option, mais...

Si l'étude démontrait en effet que cette aide politique n'avantagerait pas la communauté, qu'adviendrait-il des Panthers?

Serait-il possible que la formation déménage à Québec?

«Quand la rumeur entourant un déménagement à Québec est sortie, Viola et Cifu m'ont appelé et m'ont dit que ce n'était pas leur plan.

«Les Panthers sont une équipe très populaire. Les nouveaux propriétaires sont en train de rebâtir le club pour en faire un capable de remporter un championnat.

«Lorsque la concession remportera un championnat, les assistances vont remonter.»

Il reste à voir si d'ici là, cette situation précaire pourra durer, sans que l'une ou l'autre des parties impliquées ne quitte le navire.

Aussi sur Canoe.ca



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos