Jean-François Chaumont
Agence QMI

Des propos racistes envers Subban

Jean-François Chaumont

Dernière mise à jour: 02-05-2014 | 12h41

BOSTON - P.K. Subban n'a jamais été dans le cœur des Bruins ou des partisans de Boston, mais il n'avait jamais reçu d'attaques sur la couleur de sa peau.

Zdeno Chara, Patrice Bergeron et Milan Lucic ont vivement condamné les propos racistes d'une poignée d'internautes sur Twitter.

Auteur de deux buts, dont celui de la victoire en deuxième période de prolongation, Subban a défrayé les manchettes pour une toute autre histoire au lendemain de ce premier match contre les Bruins.

Selon Influence Communication, une firme spécialisée dans l'analyse et la surveillance des médias, le mot-clic #nigger (nègre) a été comptabilisé plus de 17 000 fois en association avec le nom du défenseur du CH sur Twitter.

Dans son rôle de capitaine des Bruins, Chara a lancé un message fort.

«Il n'y a absolument aucune place pour de tels commentaires dans aucune sphère de la vie, a-t-il rappelé. Je me sens mal pour Subban. Je suis très déçu de la réaction d'un petit groupe de partisans. Comme équipe, nous nous dissocions évidemment de tels commentaires, ça n'a pas sa place dans le sport.»

«P.K. est un bon joueur et il est un visage fort du Canadien de Montréal», a poursuivi Chara qui parlait avec une belle sincérité dans sa voix.

À l'image de son capitaine, Bergeron a également dénoncé les commentaires racistes envers Subban.

«En 2014, c'est d'une grande tristesse de lire de tels propos, a-t-il dit. C'est inacceptable. C'est ignorant de penser de cette façon. On se dissocie complètement de tels propos. Je comprends aussi qu'il s'agit de paroles blessantes. Ce n'est pas juste une question de hockey, ça va bien au-delà de ça. C'est tout simplement ridicule.»

Un mauvais reflet

Dans un autre coin du vestiaire, Lucic a pour sa part rappelé deux faits importants.

«Mon ailier droit sur mon trio (Jarome Iginla) et le petit frère de P.K. Subban (Malcolm) font partie de la grande famille des Bruins. Ils ont la même couleur de peau.»

«Jarome a toujours été traité avec respect depuis son arrivée à Boston, a enchaîné Lucic. Il y a aussi beaucoup d'athlètes noirs avec les Celtics, les Red Sox ou les Patriots. C'est une insulte pour tout le monde. Quand tu veux insulter un joueur, tu devrais te limiter à des commentaires reliés au hockey. Tu ne peux pas dépasser la ligne.

«Si un autre joueur du CH avait marqué le but gagnant, on n'aurait pas lu des commentaires racistes. Ce n'est toutefois pas le reflet des partisans des Bruins, il s'agit d'une infime minorité. Les partisans des Bruins ont plus de respect.»

Dans les gradins du TD Garden, il n'y avait aucune pancarte avec le mot «nigger» pour ridiculiser Subban. Les fidèles des Bruins ont conspué le numéro 76 dès qu'il touchait la rondelle, mais ils l'ont fait dans les règles habituelles sans jamais faire d'allusion à l'origine ethnique du joueur.

«Ça devient parfois dangereux sur Twitter, c'est tellement facile de critiquer quelqu'un sans le voir, a martelé Lucic. Il s'agit d'une des raisons pourquoi je n'aime pas les médias sociaux.»




Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

CH-Bruins - Premier match

Voir en plein écran

Vidéos

Photos