Agence QMI

Carey Price fait du rodéo

Canadiens - Carey Price fait du rodéo

Carey Price© Agence QMI/Michael Wigle

Dernière mise à jour: 21-08-2010 | 10h25

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le gardien des Canadiens de Montréal, Carey Price, n’a pas froid aux yeux. Comme on dit chez nous, il est «cow-boy» sur les bords… littéralement!

Sans contrat en poche, Price participe tout de même à des rodéos dans l’ouest du pays. La nouvelle, rapportée sur le blogue du commentateur sportif montréalais Ron Reush (TheReuschBlog) fait état d’une participation de l’athlète aux épreuves du lasso par équipe en Colombie-Britannique.

Aussi sur Canoe.ca
BLOGUE:
Vos réactions

Même s’il ne s’agit pas de chevaucher des montures déchaînées, cette pratique n’est pas sans risque pour un athlète sur qui l’organisation a choisi de miser tous ses jetons au cours des prochaines saisons.

Toujours selon ce que rapporte Reusch, la direction du Tricolore n’était pas chaude à approuver ce type d’entraînement hors glace, mais elle aurait assoupli sa position quand elle a su que son «poulain» limitait sa participation à ces épreuves du lasso par équipe.

La compétition consiste à attraper un bouvillon avec un lasso et à le maîtriser en équipe de deux. Le premier doit attraper la bête par la tête et l’autre, par les pattes postérieures. Price est celui qui s’occupe de la seconde partie de l’opération.

Et comme il a remporté deux concours, Price semble se débrouiller aussi bien sur la terre battue que sur une patinoire.

En juillet, Price et son partenaire Virgil Poffenroth ont remporté le rodéo présenté dans la ville natale du hockeyeur à Anahim Lake, une bourgade située à 12 heures de camion (740 km.) au nord-ouest de Vancouver. Ils ont maitrisé le bouvillon en sept secondes, le temps le plus rapide des 35 équipes inscrites, pour remporter la somme de 634,27$.

Il a signé une deuxième victoire consécutive, il y a deux semaines, à Nemiah Valley. Lui et son partenaire ont attrapé le bouvillon en 15,4 secondes. Les deux cow-boys ont récolté 300,30$ chacun.

Une bonne recrue!

Il y a huit jours, Price et son partenaire ont remis cela à Fraser Valley. Ils n’ont pas récolté de point, mais selon le Chilliwack Times, Price s’est fait beaucoup d’amis. Après avoir participé à trois des dix épreuves du calendrier, l’équipe de Price se retrouve au sixième rang au classement des recrues avec des gains totaux de 934,52$.

Évidemment, ces bourses n’étaient qu’accessoire, en comparaison avec le montant de 26 829,27$ que lui rapporte chaque match du Tricolore, qu’il chevauche le tabouret… ou pas.

Price n’est pas le premier membre de l’organisation des Canadiens à prendre part à des compétitions de rodéo. L’ailier gauche Perry Turnbull, qui a joué 40 matchs avec les Canadiens durant la saison 1983-84, participait aussi à des rodéos. À l’époque, Turnbull avait déclaré qu’il avait besoin d’avoir de la compétition lors de la saison morte.



Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos