Agence QMI

P. K. Subban ne craint pas la pression

P. K. Subban ne craint pas la pression

P.K. Subban Photo Agence QMI

MONTRÉAL - La pression, P.K. Subban connaît ça. Et de la pression, il y en aura sur les épaules des joueurs de l'équipe canadienne de hockey à Sotchi.


Les Canadiens ne s'attendent à rien de moins que la médaille d'or.

«Dès que tu es dans l'équipe, tu te fais dire de remporter l'or par tous les Canadiens, qu'ils soient des partisans des Maple Leafs, des Bruins ou du Canadien, a dit Subban à l'émission «Le Premier trio», mercredi.

«Il n'y a pas de pression, on doit "juste" gagner l'or, oui! Cela dit, j'ai vu les Joe Sakic et Mario Lemieux gagner les grands honneurs à Salt Lake City. Le hockey, c'est notre sport et c'est important de le rappeler à tout le monde.

«J'ai vécu ce genre de pression auparavant. C'est sûr, pas à ce niveau-là. Je crois cependant que jouer à Montréal m'a préparé à ça.»

Subban en sera à ses premiers Jeux olympiques. Il se souvient parfaitement où il se trouvait lorsque le Canada a remporté l'or à Vancouver il y a quatre ans.
«J'étais à Hamilton et on avait joué un match en après-midi ce jour-là, a-t-il raconté. À la fin de la rencontre, j'ai eu le temps de voir la dernière période et la prolongation.»

Nouvelle dynamique

Maintenant, il ne regardera plus la formation de l'unifolié sur son téléviseur. Il foulera plutôt la glace olympique en arborant le chandail à la feuille d'érable.

«C'est un privilège de représenter mon pays. Je l'ai déjà fait au niveau junior, alors je sais ce que c'est, gagner pour son pays.»

Le défenseur de 24 ans n'en est pas à ses premiers pas sur la scène internationale. Il a remporté l'or à deux reprises au Championnat du monde junior, en plus de prendre part au match quart de finale au dernier Mondial.

«Ce sera différent cette année. Puisque c'est en Europe, je crois que ça va changer la dynamique. Mais ce sera une belle expérience.»

Camaraderie

Subban aura non seulement la chance de représenter sa nation à Sotchi, mais il pourra aussi le faire avec son coéquipier et ami, Carey Price.

«Pouvoir le faire en tant que coéquipiers, c'est génial pour notre relation», a-t-il lancé.

Subban et Price vivront cette expérience ensemble. Néanmoins, leur utilisation ne sera pas la même qu'avec le Canadien de Montréal.

«Je vais seulement penser au fait que je vais avoir une opportunité de représenter mon pays. Je vais faire mon travail, a-t-il souligné.

«Il y a tellement de talent au Canada. Quand on regarde les joueurs de l'équipe, c'est incroyable. Je ne pense pas que quelqu'un puisse être fâché de son utilisation. Tout le monde mettra son ego de côté.»

Une inspiration

Subban en est conscient. Il sera une inspiration pour tous les jeunes de différentes cultures qui comme lui, veulent percer au hockey.

«Quand mes parents sont arrivés au Canada, il ne connaissait pas beaucoup le pays, même la neige pour eux, c'était nouveau, a-t-il raconté.

«Lorsqu'ils sont arrivés, ils en ont beaucoup appris sur le hockey. Ils ont tout de suite voulu que je fasse partie de ce sport national pour me donner une chance.


«Maintenant, je peux influencer des jeunes qui ne connaissent pas bien le hockey et qui ne croient pas qu'il y a des opportunités pour eux. Je peux leur donner de l'espoir.»


Cliquez sur "J'aime" pour ajouter nos articles à votre fil Facebook


Vidéos

Photos