Forum À venir
Aujourd'hui :
17 à 25°C

SURF DES NEIGES

Il était une fois… un contreplaqué


Dominic Fugère
Le Journal de Montréal
10/02/2006 17h25

Vous vivez à l’époque de la Grande Dépression et vous n’avez pas les moyens de faire du ski ? arrachez un morceau de contreplaqué de votre mur et dévaleZ les pentes.

En 1929, alors que l’Amérique était plongée dans la dépression, c’est ce qu’à fait M.J. Jack Burnett. En fait, l’histoire ne dit pas si le contreplaqué provenait d’un mur de sa demeure, mais toujours est-il qu’il a fixé ses pieds à sa planche à l’aide de guenilles et de rênes pour les chevaux afin de créer la première planche à neige.

C’était évidemment bien avant que les planchistes ne viennent blâmer la fumée secondaire pour expliquer un contrôle de dopage positif à la marijuana aux Olympiques comme l’a fait Russ Rebagliati.

En 1965, alors que la génération des baby boomers produisait assez de fumée secondaire pour faire échouer l’équipe canadienne au complet, Sherman Poppen (de Muskegon, au Michigan) a fabriqué le Snurfer pour sa fille. L’invention n’était pas trop complexe, car il s’agissait de deux skis collés ensemble au bout desquels se trouvait une corde avec laquelle il était possible d’assurer une certaine stabilité.

Un demi-million de Snurfer – le nom est une contraction de snow et de surf – a trouvé preneur en 1966, mais comme les jeux de Twister à cette époque, ils n’étaient considérés que comme des jouets pour enfants.

Poppen a tout de même organisé plusieurs compétitions de Snurfer, à laquelle un certain Jake Burton a participé.

Burton arrive sur les pentes

Pendant que Burton dévalaient les pentes en Snurfer, Dimitri Milovich a commencé à fabriquer des planches à neige. Son inspiration? Il a dévalé une pente sur un cabaret de la cafétéria de son université. Dire que certains parents estiment qu’envoyer son enfant à l’université constitue une perte d’argent…

Milovich a commencé à produire des planches à partir de 1972, réussissant même à faire parler de son produit dans les revues Newsweek, Powder et Playboy.

Après avoir reçu son diplôme en 1977, Burton s’est installé au Vermont, où il a décidé de confectionner différentes versions du Snurfer.

La popularité du sport a grandi, au point où en 1982, on a tenu la première course nationale de surf des neiges, tout près de Woodstock, au Vermont.

On raconte que le principe de cette première course était bien simple: survivre à la descente.

Peu tolérés

La présence des planches à neige ne devait pas plaire à tout le monde, car seulement 39 des 600 centres de ski aux États-Unis acceptaient alors ces drôles de skieurs sur leurs pentes.

En Europe, ce sport grandit en popularité grâce à un planchiste français, Régis Rolland, qui produit un film sur ses exploits qu’il intitule Apocalypse Snow, en 1986.

Il en découlera plusieurs championnats régionaux de surf des neiges, dont le championnat de Saint- Moritz.

L’évolution de ce sport, qui permet aujourd’hui à ses adeptes d’effectuer des sauts spectaculaires et de dévaler les pentes à toute vitesse, a donc progressé à un rythme fulgurant. Quand vous allez voir un planchiste effectuer un 360 degrés dans les airs, dites-vous qu’il n’y a pas si longtemps on collait deux skis ensemble pour se fabriquer une planche.

Il y a d’ailleurs trois disciplines de surf des neiges aux Jeux olympiques: le slalom géant parallèle, la demi-lune acrobatique et le cross dans lequel tous les descendeurs sont ensemble sur la piste.

Retour à la liste des sports olympiques





Toutes les actualités





OR 7 11 9 2 8
ARGENT 10 12 9 8 6
BRONZE 7 6 7 9 8
TOTAL 24 29 25 19 22

Recevez les nouvelles les plus percutantes sur les Jeux d’hiver 2006 (et plus encore!) au moment où elles se produisent.


[an error occurred while processing this directive]