[an error occurred while processing this directive]

Un homme déclare qu'Ugueth Urbina l'a frappé au visage dans un club

Première publication 15 mai 2000 à 20h29
Un homme est venu déclarer en cour, lundi, que le lanceur de relève des Expos de Montréal, Ugueth Urbina, l'a frappé au visage sans aucune raison apparente dans un club de nuit de Montréal en septembre dernier. Lors de sa comparution devant le juge François Doyon de la cour du Québec, Eloy Ledesma a donné sa version du fil des événements qui seraient survenus au bar Vertigo. Urbina se serait amené derrière Ledesma, aurait violemment agrippé l'épaule gauche de ce dernier et lui aurait assené un coup de poing au visage quand il s'est retourné. Ledesma a précisé qu'il a été mis k.-o par le coup. «Ca s'est produit si rapidement que je n'ai pas eu le temps de réagir», a déclaré Ledesma sous serment, lors de cette première journée du procès du lanceur des Expos de Montréal. Urbina est accusé d'assaut ayant causé des blessures. La poursuite envers le joueur des Expos a été déposée après l'incident présumé, tôt, le matin du 7 septembre 1999. Urbina, qui a dominé la Ligue nationale de baseball avec 41 victoires protégées en 1999, en compte huit cette saison. Son nom est toutefois sur la liste des joueurs blessés en raison d'une blessure au coude. Il était présent en cour et il a suivi les discussions par le biais d'un interprète espagnol. En contre-interrogatoire, Ledesma a précisé qu'il avait également intenté une poursuite au civil envers Urbina avec dommages compensatoires. Il a toutefois précisé que l'argent n'était pas la motivation première. «Pour moi, ce qui compte, c'est que justice soit rendue», a-t-il dit à l'avocat Pierre Dupras qui représente Urbina. Un ami de Ledesma, Fernando Baldeon, est venu témoigner. Selon lui, après avoir été frappé au visage, Ledesma a également reçu des coups de pieds et des coups de genou au visage à plusieurs reprises. Baldeon a déclaré qu'il n'a pu voir le visage de l'assaillant de son ami au moment où l'attaque a été portée car un autre homme, massif, tentait d'empêcher les clients de s'approcher des deux hommes. Mais Baldeon a dit qu'il a reconnu Urbina quand les deux portiers l'ont expulsé tout de suite après l'altercation. «J'ai vu sur son visage l'expression d'un homme très frustré», a dit Baldeon. Ledesma a précisé qu'il souffre encore de maux de tête et d'insomnies occasionnelles à la suite des blessures subies à l'oeil gauche, au front, au nez et à l'oreille gauche. Il a précisé qu'il n'avait jamais eu maille à partir avec Urbina et qu'il l'avait simplement croisé et salué dans les mêmes clubs. Mais en contre-interrogatoire, il a admis qu'il avait livré une bataille au frère d'Urbina, Juan Manuel Urbina, dans un autre club de nuit, en juillet dernier. Ledesma a aussi déclaré qu'il avait fait de la prison pour des accusations diverses: assaut, possession d'armes, menaces et violation de conditions de remise en liberté.

Dans cette section

[an error occurred while processing this directive]
 
[an error occurred while processing this directive]
 
[an error occurred while processing this directive]