Tentative de meurtre: l'adolescent accusé de meurtre

JOLIETTE - L'adolescent de 13 ans, arrêté dans la soirée de jeudi à la suite d'une violente agression sur une fille de son âge à Repentigny, a été formellement accusé de tentative de meurtre.

Le jeune garçon qui paraissait plus vieux que son âge a brièvement comparu vendredi en Chambre de la jeunesse, au Palais de justice de Joliette.

Outre le chef de tentative de meurtre en la poignardant, le jeune garçon fait aussi face à trois autres graves accusations : agression sexuelle armée, agression sexuelle grave et séquestration.

La Couronne s'est opposée à la remise en liberté de l'accusé. Le jeune garçon reviendra en cour le 11 décembre, pour son enquête sous cautionnement.

Le jeune accusé est demeuré impassible durant sa brève comparution devant la juge. Ses parents semblaient toutefois démolis à leur sortie de la salle d'audience.

«Sans antécédent criminel, pas connu pour des diagnostics médicaux particuliers, école privée. Un jeune homme d'une famille moyenne normale», a déclaré l'avocate de la défense, Me Manon Deschênes.

L'avocate du jeune garçon a indiqué que son client était calme malgré la gravité des accusations. Elle n'exclut cependant pas la possibilité de demander une évaluation psychiatrique afin de déterminer l'aptitude de l'adolescent à subir un procès.

Si l'adolescent est reconnu coupable, il pourrait écoper d'une peine maximale de trois ans.

Les faits

Vers 17h jeudi, la victime, une adolescente de 13 ans, rentrait de l'école lorsque le suspect l'aurait séquestrée et agressée sexuellement dans le sous-sol d'un bungalow situé à quelques pas de sa résidence, à Repentigny.

Après avoir été portée disparue par ses parents, la jeune fille est rentrée elle-même chez elle vers 21h, après d'intensives recherches menées par les policiers. La victime ayant donné une bonne description de son agresseur, les policiers se sont rendus à son domicile et ont procédé à son arrestation. Il a été longuement interrogé par les enquêteurs.

L'adolescente serait toujours dans un centre hospitalier pour enfants de Montréal. Elle souffrirait de lacérations et d'une perforation à un poumon.


Vidéos

Photos