Justin Trudeau admet qu'il est millionnaire

Ottawa

Justin Trudeau Photo archives / Agence QMI


David Akin

OTTAWA - Le candidat à la chefferie du Parti libéral du Canada, Justin Trudeau, a indiqué jeudi qu'il est millionnaire, lui qui a gagné 462 000 $ en une seule année en donnant des conférences.

M. Trudeau a dévoilé les détails de sa situation financière au quotidien The Ottawa Citizen, qui a rapporté que l'héritage reçu de son père s'élevait à 1,2 million $.

L'équipe de campagne du candidat à la chefferie avait refusé de divulguer ces informations à l'Agence QMI.

Selon le Citizen, Justin Trudeau a empoché 462 000 $ en 2007 pour ses discours. Il a été élu député libéral de la circonscription de Papineau en octobre 2008.

Cette décision de dévoiler sa situation financière a aussi eu pour effet de mettre son rival dans la course à la chefferie Marc Garneau sous les projecteurs, lui qui, mercredi, avait décoché quelques flèches à Justin Trudeau, dans une campagne qui s'était avérée plus que tranquille jusque-là.

L'Agence QMI a demandé jeudi aux huit autres candidats de dévoiler à leur tour leurs états financiers.

Par exemple, en tant que députés siégeant au Parlement, Justin Trudeau et Marc Garneau gagnent un salaire annuel de 154 000 $, plus des allocations de voyage chiffrées à plusieurs milliers de dollars. Ils doivent cependant amasser des fonds pour couvrir les frais de voyage pour leur campagne à la direction du Parti libéral.

Aucune règle d'éthique ne force les candidats à une course à la direction à dévoiler leurs états financiers.

«Speakers Spotlight», l'agence qui représente M. Trudeau pour ses discours, indique sur son site web qu'il est disponible pour discourir sur l'éducation, l'environnement, le leadership, la politique et les dossiers d'actualité pour une somme variant entre 20 000 $ et 40 000 $.

Le candidat David Bertschi s'est dit mal à l'aise à l'idée que des députés reçoivent une rétribution pour prononcer des discours.

«Je refuserai certainement d'accepter, en tant que député, de l'argent pour parler sur des sujets d'intérêt public», a indiqué M. Bertschi, un avocat d'Ottawa, précisant que prononcer des discours fait partie des responsabilités des députés.

Jeudi, les porte-parole des candidats Martin Cauchon et Martha Hall Findlay ont indiqué qu'ils allaient les consulter pour ensuite répondre aux questions de QMI, tandis que l'équipe de Marc Garneau n'a pas donné suite à cette demande.

 


Vidéos

Photos