Vote de confiance: le suspense perdure

Budget

Raymond Bachand Photo Stevens Leblanc / Agence QMI


Geneviève Lajoie

QUÉBEC - Le suspense perdure. Libéraux et caquistes ont prévenu qu'ils voteront contre le premier budget Marceau, laissant planer la possibilité que le gouvernement Marois soit défait moins de 100 jours après son élection.

«C'est le budget des engagements brisés !», a tonné mardi le député libéral Raymond Bachand.

Il rappelle que le Parti québécois s'était engagé en campagne électorale à ne pas toucher au bloc patrimonial d'électricité, à présenter un nouveau système de redevances minières et à abolir la taxe santé. «Trois promesses clés auxquelles Pauline Marois renonce» dans le budget déposé mardi, a renchéri l'ex-ministre libéral des Finances.

M. Bachand assure que les libéraux voteront contre le budget Marceau, mais ne précise pas encore si les élus libéraux seront tous présents au moment du vote. Comme il l'avait laissé entendre la veille, le député d'Outremont signale qu'une coalition avec les caquistes est théoriquement possible et qu'il ne faut se fermer aucune porte.

Aussi sur Canoe.ca

Mais François Legault ne l'entend pas de cette façon. «On ne souhaite pas danser avec quelqu'un qui a les mains sales», a rétorqué, catégorique, le chef caquiste.

M. Legault estime lui aussi que Pauline Marois renie ses engagements électoraux avec ce budget. «Le gouvernement Marois a été élu sous de fausses représentations», a-t-il pesté. Il promet que les 19 députés caquistes voteront contre le budget Marceau. «Si ça mène à une élection, ça mènera à une élection», a-t-il insisté.

La déception est aussi palpable chez Québec solidaire. «C'est le budget des espoirs déçus, le budget de bien des promesses non tenues, le budget libéral et caquiste plutôt que solidaire», a scandé la porte-parole solidaire, Françoise David.


Vidéos

Photos