Les élus partent... avec un bon lot

Allocations de transition - Les élus partent... avec un bon lot

Jean Maurice Duddin
Le Journal de Montréal

Même si l'Assemblée nationale refuse de dévoiler les allocations de transition des députés qui quittent officiellement leurs fonctions le 10 avril, il est possible de calculer les allocations des anciens ministres et députés, au cent près.

C'est ce qu'ont fait les dirigeants de la Ligue des contribuables du Québec. Leur travail de moine révèle, par exemple, que l'ancien ministre des Transports, Michel Després, touchera une mirobolante «allocation de transition» de 140 812 $ au cours des 12 prochains mois.

L'ancien ministre déchu du cabinet de Jean Charest, Thomas Mulcair, se classe bon deuxième. Il aura droit à une compensation de 135 383,39 $ alors que la ministre du Tourisme, Françoise Gauthier, défaite dans Jonquière, touchera une prime de 128 385,39 $ au cours de la prochaine année.

Aussi sur Canoe.ca

Au total, les 54 députés qui ont été battus ou se sont retirés se partageront plus de 4,3 millions versés en allocations de départ. La cagnotte se partage ainsi : douze élus toucheront plus de 100 000 $, 13 entre 90 000 $ et 100 000 $, deux entre 80 000 $ et 90 000 $, 19 entre 60 000 $ et 70 000 $, six entre 50 000 $ et 60 000 $ et, finalement, une députée défaite touchera un peu plus de 40 000 $.

Trop d'impôts

Pourquoi toute cette peine? «Je suis frustrée quand je vois tout ce qu'on paie d'impôt sur nos chèques de paie», affirme la directrice générale de la Ligue des contribuables du Québec, Claire Joly.

Mme Joly est d'autant plus choquée que l'existence de ces allocations est peu connue et qu'en plus, elles ne sont pas rendues publiques.

À l'Assemblée nationale, un porte- parole, Raphaël Thériault, explique que puisque les allocations concernent des individus, il s'agit d'information nominative dont la confidentialité est protégée par la loi.

Mme Joly s'est donc astreinte à faire ce long, fastidieux et compliqué travail avec un comptable pour déterminer tous ces montants. Les règles sont très compliquées. Elles tiennent compte notamment de la meilleure année de salaire et des années de service.


Vidéos

Photos