Une opération populaire

Éric Yvan Lemay
Le Journal de Montréal

L'opération la plus courante pour laquelle les Québécois voyagent à Cuba vise à améliorer la vue des gens aux prises avec un problème de rétinite pigmentaire.

Aussi sur Canoe.ca

Uniquement au cours des trois derniers mois, 15 Québécois ont fait le voyage pour ce problème. «Certains y allaient pour être opérés et d'autres pour leur suivi», explique Linda Grégoire.

La plus jeune patiente québécoise à se rendre à Cuba n'avait que neuf ans et souffrait de rétinite pigmentaire.

«Il y avait des gens de plein de pays. On en a vu d'Haïti, du Brésil, du Venezuela, de l'Argentine et six du Québec», raconte Carole Lambert. Elle s'est rendue avec sa fille à Cuba, en janvier, pour son problème de rétinite pigmentaire.

Chirurgie plastique et cancer

D'autres vont à Cuba pour profiter de chirurgies plastiques à coûts moindres. Certains vont aussi subir des soins pour les dents.

Roger Bergeron, qui est allé à Cuba pour se procurer un médicament non-homologué pour son cancer, est à ce point vendu au système de santé cubain qu'il songe s'y rendre à nouveau pour rencontrer des spécialistes au sujet de son cancer.

«Je veux voir ce qu'ils ont à me suggérer. Après j'en parlerai avec mes médecins ici», conclut-il.

Depuis plusieurs années, Cuba reçoit des visiteurs d'un peu partout. En 2006, pas moins de 19 600 touristes médicaux se sont rendus à Cuba.


Vidéos

Photos