La belle vie à nos frais

Rapport des vérificateurs - La belle vie à nos frais

Mathieu Boivin
Le Journal de Montréal

Dernière mise à jour: 20-06-2007 | 14h37

Les vérificateurs ont trouvé des dépenses «inacceptables» d'au moins 710 000 $ chez l'ex-lieutenant-gouverneure Lise Thibault, qui pourrait être forcée de rembourser l'État et faire face à des poursuites.

Aussi sur Canoe.ca

Confirmant point par point le scandale que le Journal a mis au jour à la mi-février, l'enquête conjointe du Vérificateur général du Québec, Renaud Lachance, et de la Vérificatrice générale du Canada, Sheila Fraser, a révélé toute une série de comportements répréhensibles entre 1997 et 2007.

Mme Thibault a utilisé pour des dépenses «personnelles ou injustifiées» quelque 700 000 $ des 1,7 M$ de fonds publics qu'Ottawa lui a versé pendant ces dix ans. Elle a, entre autres, obtenu le remboursement de 129 000 $ en frais d'hébergement et de repas dans la capitale provinciale, ce qui ne l'a pas empêchée d'empocher les allocations que Québec lui a versait à ces fins précises (576 000 $ en dix ans).

Inacceptable, injustifié, inapproprié

«Il est inacceptable de se faire rembourser des dépenses personnelles (ou) de ne pas supporter les demandes de remboursement par les documents qui pourraient expliquer pourquoi on le demande, a soutenu M. Lachance, hier, en conférence de presse. Elle ne pouvait pas faire ce qu'elle a fait. Il est clair que, dans ce cas-ci, il y a eu un remboursement de dépenses injustifiées et tout à fait inappropriées.»

«Lorsqu'une personne qui a une fonction publique prend de l'argent pour ses dépenses personnelles, bien, il faut rembourser cet argent, comme on le demanderait à n'importe quel fonctionnaire régulier», a-t-il estimé, recommandant formellement aux deux gouvernements de chercher à se faire rembourser par Mme Thibault.

Le gouvernement Charest a annoncé son intention de mener des «vérifications additionnelles» et de rencontrer Mme Thibault pour obtenir des explications et discuter de remboursement. Le ministre Benoît Pelletier a admis que des poursuites n'étaient «pas impossibles», mais que ce n'était pas envisagé pour l'instant.

Gouvernement blâmés

S'ils blâment sévèrement Lise Thibault, les vérificateurs Lachance et Fraser écorchent aussi les deux gouvernements. Ainsi, «en acceptant de rembourser des dépenses douteuses, Patrimoine canadien a approuvé implicitement les pratiques de dépenses de l'ancien lieutenant-gouverneur», soutient Mme Fraser.

Du côté de Québec, il faudrait établir des directives claires pour préciser au lieutenant-gouverneur ce qui est remboursable, estime M. Lachance. Dans les faits, «chacun croit qu'il revient à l'autre de surveiller les opérations et, au bout du compte, personne n'a vraiment vérifié s'il était opportun de soumettre et de rembourser certaines dépenses», écrit-il dans son rapport.

Dépenses personnelles

Lise Thibault a obtenu d'Ottawa des remboursements totalisant 29 600 $ pour le loyer mensuel de 600 $ qu'elle payait à son directeur de la sécurité, Guy Hamelin, pour demeurer chez lui dans la région de Québec. Pourtant, le gouvernement Québécois lui versait 4000 $ par mois spécifiquement pour se loger dans la Vieille Capitale. Comment cela se pouvait-il? Tout simplement parce que la résidence, achetée en 2003 par M. Hamelin, est située à Beaupré, soit juste à l'extérieur des douze villes fusionnées qui constituent depuis 2002 la ville de Québec. Cela lui a permis de se faire rembourser par Ottawa le loyer à titre de dépense «hors-capitale», tout en continuant d'empocher l'allocation mensuelle de 4000 $ que Québec lui versait pour ses frais de logement dans la capitale.

Facturation

Lise Thibault a dépensé au moins 239 000 $ dans des activités personnelles ou dont les pièces justificatives ne permettaient pas d'établir un lien avec ses activités officielles. Parmi les très nombreux exemples, on retrouve une réception de 4000 $ pour l'anniversaire d'un membre de la famille de sa famille, mais aussi des chambres d'hôtel et des billets de ski au Mont-Sainte-Anne payés aux familles de ses deux filles. L'ex-lieutenant-gouverneure s'est aussi fait rembourser 3700 $ pour des dépenses encourues lors de voyages de pêche... dont l'un, à Montebello, a coûté 1036 $ (chalet, guide, permis, trousse aventure Citronella, lotion Skintastic, vers pour la pêche). Elle a aussi acheté pour 45 000 $ de cadeaux pour lesquels elle n'a jamais voulu fournir une liste de destinataires.

Dossier complet du Journal de Montréal:

  • Elle rejette tout blâme
  • La loi est la même pour tous
  • L’ADQ en appelle au Procureur général
  • Mais qui est donc Guy Hamelin?
  • La reine et la gouverneure refusent de commenter
  • Notre journaliste Mathieu Boivin félicité

    Voir toutes les nouvelles:

    9 Juillet 2007:

  • Elle refuse toujours de s'expliquer

    22 Juin 2007:

  • L'abolition du poste réclamée

    15 Juin 2007:

  • Lise Thibault a fourni des meubles à son directeur de sécurité
  • On paye encore pour sa sécurité

    14 Juin 2007:

  • Pas d'argent pour les handicapés
  • La SQ et la GRC s'en mêlent
  • Elle demeure muette

    13 Juin 2007:

  • La reine ne commente pas
  • Québec n'écarte pas une enquête
  • Québec paie pour la défense de Lise Thibault
  • Madame la reine, chronique de Marco Fortier


  • Vidéos

    Photos